La bosse du commerce – CMAI 71

La bosse du commerce
Emmanuel Savouret a repris en octobre dernier une affaire de carrosserie-peinture située tout près de Chalon-sur-Saône, à Saint-Rémy. L’artisan entend bien développer le chiffre d’affaires. Rencontre.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?
L’entreprise, créée en 1984, a pour activité principale la carrosserie et la peinture auprès d’une clientèle d’assurances et de particuliers de la région de Chalon-sur-Saône. Nous assurons également la pose de pare-brise, le nettoyage de véhicules ainsi que la rénovation d’optiques de phare. Au total, mes deux employés et moi-même allons dégager un chiffre d’affaires de l’ordre de 250 000 euros annuels.
Quel parcours vous a mené jusqu’à la reprise de l’entreprise ?
Après un CAP carrossier-réparateur obtenu à Mâcon, j’ai fait le choix de découvrir d’autres métiers dont le transport et les pompes funèbres. Mais l’envie de revenir à mes premières amours au bout de quelques années a été la plus forte. Le départ à la retraite d’Alain Perreaut a représenté pour moi une opportunité. Je me suis alors lancé dans cette reprise, à 32 ans.

Justement pourquoi avoir opté pour une reprise plutôt qu’une création ?
Parce que c’est plus simple, tout simplement ! Une création dans le milieu automobile, comme ailleurs sûrement, suppose des apports financiers importants et un travail conséquent pour bâtir une clientèle. Autant de freins que le rachat me permet de lever.
Quelle aide vous a apporté la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région Bourgogne ?
C’est sur le site Transartisanat.com, très bien fait, que j’ai pu consulter les offres et porter mon choix vers celle d’Alain Perreaut. Après un mail de sollicitation, la Chambre m’a fourni des détails sur l’entreprise et mis en relation avec le cédant.

Quels sont vos projets d’avenir ?
Je souhaite développer des prestations de nettoyage intérieur et extérieur. En parallèle, je viens de m’affilier à Zéro Franchise un portail internet qui permet aux automobilistes victimes d’un sinistre de réduire leur franchise d’assurance en recourant à ses services.

Les commentaires sont fermés.